La Wallonie change le statut des voitures ancêtres

La Wallonie change le statut des voitures ancêtres

Pour les Wallons amateurs de vieilles voitures, les mesures du 1er janvier plongent leurs « ancêtres » dans un imbroglio fiscal.

En Wallonie, depuis le 1 er janvier dernier, sont considérés fiscalement comme des ancêtres les véhicules mis en circulation depuis plus de 30 ans.

Les voitures, pour être de collection , devaient avoir 25 ans jusqu’au 31 décembre 2015.

Les véhicules ne pourront plus bénéficier du tarif préférentiel ancêtre pour la taxe de circulation, à savoir le tarif forfaitaire de 35,10 € qu’à partir du moment où le véhicule aura atteint 30 ans.

La Wallonie a décidé de prendre les devants mais cette réforme vient de l’Europe. Le Parlement européen a, en effet voté en avril 2014 ce changement d’âge. Les Etats ont jusqu’à 2018 pour s’aligner.

Ce que ne comprennent pas les associations, c’est pourquoi ne pas appliquer cette législation de façon conjointe avec les autres gouvernements. « On ne comprend pas pourquoi ils n’ont pas voulu attendre la réunion avec les trois régions et la ministre fédérale Jacqueline Galant. Il n’y avait pas d’urgence », clame Peeter Henning, président de la Fédération Belge des Véhicules Anciens.

Pour les voitures qui ont entre 25 et 30 ans et qui bénéficiaient de ces tarifs réduits auparavant, c’est désormais de l’histoire ancienne. Votre ancêtre n’en est plus un, jusqu’à ce qu’il atteigne la trentaine. Il faudra que la voiture ait plus de trente ans, pour bénéficier de ce statut de voiture ancêtre aux yeux de l’administration fiscale wallonne.

À noter que si votre voiture est considérée par la DIV comme un ancêtre, vous pouvez bénéficier d’une plaque O. Pour cela, il faut que votre voiture soit âgée de… 25 ans.

Vous pouvez donc rouler en ancêtre aux yeux du gouvernement fédéral et des immatriculations mais pas au niveau de la fiscalité automobile qui, elle, est désormais régionalisée.

Cette plaque ancêtre donne l’avantage de ne pas avoir à payer d’écomalus à la région, un non-sens!

Les conducteurs d’oldtimer ne peuvent cependant pas faire ce qu’ils veulent. Par exemple, ils ne peuvent pas effectuer leurs déplacements domicile-travail et domicile-école.

Mais les règles se sont considérablement adoucies depuis 2013. Jusqu’à fin juin 2013, l’usage de l’ancêtre en plaque O était limité à faire des essais dans un rayon de 25 km, entre le lever et le coucher du soleil, en vue d’une manifestation dûment autorisée, ou pour se rendre à une manifestation dûment autorisée.

Depuis juillet 2013, le véhicule ancêtre peut être utilisé jour et nuit sur les routes et il n’est plus nécessaire que cela se fasse dans le cadre d’une manifestation dûment autorisée.

« Cet assouplissement des règles pose des problèmes de contrôle, explique Charlotte Quevedo, porte-parole du ministre wallon des Finances, Christophe Lacroix. Comment déterminer si un conducteur accompagné de deux enfants fait une ballade de plaisance ou s’il amène ses enfants à l’école? Dans le premier cas, c’est autorisé mais dans le deuxième non. Nous sommes donc en train de réfléchir à faciliter les contrôles afin d’éviter les fraudes. »

sans-titre.6png  sans-titre2 sans-titre3 sans-titre4 sans-titre5

468 ad